-------- Accueil > Actualité familiale > Détails d'une actualité « Une étude sur les besoins des parents d’enfants de 6 à 12 ans » --------

Détails d'une actualité

Partager Imprimer
Une étude sur les besoins des parents d’enfants de 6 à 12 ans

Être parent d’enfant(s) entre 6 et 12 ans

[Communiqué de l'UNAF]

Observatoire des familles

Une étude sur les besoins des parents d’enfants de 6 à 12 ans

 

Cette étude menée dans plus de 60 départements par 50 UDAF et 3 URAF a permis de recueillir l’avis de 22 735 parents d’enfants de 6 à 12 ans. Son analyse permet d’identifier les réalités vécues par les parents et leurs attentes, notamment en matière de soutien à la parentalité.

 

La scolarité et les écrans : deux préoccupations majeures

Loin d’être un âge « sans problème », les 6/12 ans focalisent nombre de préoccupations des parents : c’est une période éducative clef pour poser des jalons avant l’adolescence. Les préoccupations et les besoins de soutien des parents se focalisent sur la dimension scolaire : suivre la scolarité (77 %), suivre les devoirs à la maison (74 %) ; ainsi que sur l’utilisation des écrans par leurs enfants (81 %).

 

Qui aide les parents ?

Quand ils ont besoin de soutien ou de conseils, les parents se tournent vers leurs proches : l’autre parent (82 %), leurs amis (70 %), leurs collègues (64 %). Cela fait de la parentalité une question de société qui irrigue aussi le monde de l’entreprise. Quand ils s’adressent à des professionnels, c’est d’abord aux médecins (76 %) puis aux enseignants (69 %), deux professions qui seraient donc susceptibles d’orienter vers des services de soutien à la parentalité, à condition qu’elles soient sensibilisées. Sur les sujets d’éducation, les parents s’informent sur internet (60 %), dans les livres (56 %), à la télévision (47 %), dans les magazines (39 %).

 

Quel espace ressources pour les parents ?

59 % des parents sont intéressés par un lieu ressource consacré à cette tranche d’âge qui, contrairement à la petite enfance (PMI) ou l’adolescence (maisons des adolescents) n’en dispose pas. Les formes individualisées d’information et d’accompagnement sont  plébiscitées : l’entretien individuel avec un professionnel et les ateliers parents/enfants, loin devant les formes collectives ou numériques…  Quand ils classent les clefs de réussite, arrivent en tête : la proximité du service, la possibilité de choisir les sujets abordés, qu’une solution d’accueil pour leur enfant soit prévue.

 

« Pour qu’une politique de soutien à la parentalité soit universelle et s’adresse à tous les parents, il est nécessaire de bien connaître la diversité de leurs besoins et de leurs attentes. » Marie-Andrée Blanc, Présidente de l’UNAF.

 

L’Observatoire des familles bénéficie du partenariat de la CNAF. Ces résultats réalisés avec l’aide de sociologues du Centre Max Weber de Lyon, apportent également de nombreux enseignements sur les besoins selon la taille de la famille, le sexe du parent, son département d’habitation ou son niveau d’éducation. Autant de données qui doivent permettre aux services publics, associations ou organismes privés de construire une offre de service aux parents qui répondent vraiment à leurs besoins.

 

Lire l'étude complète