-------- Accueil > Actualité familiale > Détails d'une actualité « Frais d'incidents bancaires » --------

Détails d'une actualité

Partager Imprimer
Frais d'incidents bancaires

Conseils pratiques de l’UNAF

5 conseils pour réduire vos frais d’incidents

 

1. A la moindre difficulté de paiement, prendre rendez-vous avec votre banquier pour lui expliquer la situation et voir les solutions qu’il peut vous proposer. N’hésitez pas à demander un remboursement de vos frais d’incidents !

 

2. Si vous n’arrivez pas à obtenir de rendez-vous, vous pouvez saisir le directeur de l’agence, le service consommateur de votre banque*, le médiateur de votre banque*.

 

3. Privilegez le paiement en liquide pour vos achats quotidiens ou le virement pour vos factures. Cela vous évitera d’avoir des frais de rejet de chèque, de prélèvement ou des commissions d’intervention. L’utilisation des espèces permet également de mieux visualiser ce qu’il vous reste.

 

4. Demandez, éventuellement, à votre conseiller bancaire d’augmenter le plafond de votre découvert autorisé, de manière ponctuelle (facilité de caisse), ou durable. Il est beaucoup moins coûteux de rester sous le découvert autorisé que de le dépasser.

 

5. Enfin, se faire accompagner par des conseillers extérieurs à la banque, par exemple au  « Points conseil budget », des conseillers vous aideront à prioriser vos dépenses afin d’assainir votre budget.

Ils peuvent également servir de médiateur auprès de votre banque, de votre bailleur ou de votre fournisseur d’énergie. Leurs coordonnées sont disponibles sur le site d’éducation financière de la Banque de France : mesquestionsdargent.fr

 

En cas de doute sur la légalité de certaines pratiques bancaires, n'hésitez pas à vous rapprocher d’une association de consommateurs spécialisée dans le secteur bancaire.

 

Pour trouver l’association de consommateurs la plus proche de chez vous : https://www.inc-conso.fr/content/trouvez-lassociation-de-consommateurs-la-plus-proche-de-chez-vous

* Les coordonnées sont inscrites sur votre relevé de compte ou sur votre convention de comptes.